[MAROC] Enjeux du Partenariat de Mobilité UE- Maroc dans le cadre de la « nouvelle orientation migratoire » du pays

Table-ronde 

Enjeux du Partenariat de MobilitéUE- Maroc dans le cadre de la « nouvelle orientation migratoire » du Maroc

Le vendredi13 décembre 2013, de 9h30 à 12h30, au Club des avocats, rue Afghanistan, à Rabat

Contexte

En 2011 la Commission européenne décidait d’établir un nouveau dialogue sur les migrations, la mobilité et la sécurité entre l’UE et ses voisins méridionaux. Cette coopération, qui s’inscrit plus largement dans le cadre de la politique de voisinage de l’UE, annonce le lancement de Partenariats sur la Mobilité. Le 7 juin 2013, le Maroc est le premier pays méditerranéen a signé avec l’Union européenne et neuf Etats membres une déclaration conjointe établissant un Partenariat de Mobilité.

De plus, début septembre 2013, le Conseil National des droits de l’Homme (CNDH) du Royaume du Maroc a remis un rapport thématique au Roi, intitulé “Étrangers et droits de l’Homme au Maroc: pour une politique d’asile et d’immigration radicalement nouvelle”. Le CNDH y dresse un bilan très critique de la situation des migrants et des réfugiés au Maroc et exhorte les pouvoirs publics à redéfinir une politique migratoire « protectrice des droits ». Le Conseil s’adresse également à l’ensemble des acteurs sociaux, aux organisations internationales et aux pays partenaires du Maroc, notamment européens et à l’UE, afin qu’ils soutiennent ces réformes. Mi-Septembre, le Comité des Nations unies sur les travailleurs migrants a, de son coté, présenté des observationsallant dans le même sens.

Le 12 novembre 2013, les autorités marocaines annoncent le lancement d’une opération exceptionnelle de régularisation du 1er janvier au 31 décembre 2014 des personnes en situation irrégulières au Maroc, selon des critères définis.

Objectif de cette table-ronde

L’objectif général de cette table-ronde est dede discuter du Partenariat de Mobilité, au regard du contexte marocain actuel, en réunissantles acteurs clés de la société civile marocaine, des représentant.e.sdes autorités marocaines, du CNDH, de la délégation de l’Union européenne au Maroc et du HCR.

Cette table-ronde sera suivie, l’après-midi, d’une séance de discussion entre organisations de la société civile marocaine afin de réfléchir aux  Stratégies de plaidoyer pour la mise en œuvre du Partenariat de Mobilité au Maroc dans le plein respect des droits des migrants et des réfugiés.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s