Parlement européen: Pas d’accord pour un plan européen d’accueil des réfugiés syriens

(publié sur Le Soir.be)

Au parlement européen ce mercredi soir, les socialistes, les verts et la gauche radicale voulaient un plan coordonné, à l’image de celui mis en œuvre pour les Kosovars au début des années 2000, mais la droite de l’assemblée s’y est opposée.

Les groupes politiques du Parlement européen ne sont pas parvenus à se mettre d’accord mercredi autour d’un appel en faveur d’un plan européen d’accueil des réfugiés syriens. La droite a refusé les propositions en ce sens, déplore l’eurodéputée PS Véronique De Keyser. Les parlementaires européens voteront jeudi une résolution sur la Syrie, dans laquelle ils insistent sur la nécessité d’un processus de paix. «  L’intervention militaire n’a pas été exclue du consensus, mais en dernier recours  », résume Mme De Keyser, à propos des discussions entre groupes politiques mercredi matin.

À la recherche d’un « compromis historique »

La députée insiste sur une solution inclusive. «  Qu’on n’aime ou qu’on n’aime pas ces dernières, il faut arriver à un « compromis historique », comme en Espagne après Franco. Nous sommes loin d’en prendre le chemin. Nous oublions que dans une guerre civile il n’y a jamais ni vainqueurs ni vaincus, seulement des victimes  », souligne-t-elle. L’accueil des réfugiés syriens n’a pu faire l’objet que d’un accord minimal. Les socialistes, les verts et la gauche radicale voulaient un plan coordonné, à l’image de celui mis en œuvre pour les Kosovars au début des années 2000, mais la droite de l’assemblée s’y est opposée. La résolution se limitera à lancer un appel aux différents États membres.

La question n’est pas anecdotique. Les pays limitrophes de la Syrie accueillent quelque deux millions de réfugiés dans des conditions humanitaires difficiles. En Europe, seules l’Allemagne et la Suède ont accepté d’accueillir un nombre significatif de personnes fuyant le conflit. En Belgique, la ministre de l’Intérieur Joëlle Milquet (cdH) a plaidé pour un accueil plus important. La secrétaire d’État à l’immigration et à l’asile, Maggie De Block (Open Vld), a quant à elle jugé que le pays prenait déjà sa part, puisqu’il était le quatrième pays d’accueil de l’UE.

600.000 personnes ont besoin d’aide humanitaire urgente

Plus de 600.000 personnes en Syrie ont besoin d’une assistance humanitaire urgente dans la périphérie rurale de Damas, a indiqué mercredi l’OCHA, l’office des Nations unies chargé de l’aide humanitaire. Une partie significative se trouve dans des zones difficile d’accès, y compris dans celles qui ont fait l’objet d’accusations d’attaques chimiques le 21 août et qui sont en état de siège depuis plusieurs mois, a ajouté l’OCHA. L’Unicef a de son côté précisé qu’elle n’avait pas pu accéder aux zones, ni aux victimes des possibles attaques chimiques malgré de nombreuses tentatives. L’organisation internationale d’aide à l’enfance a rappelé que sa mission consistait notamment à apporter des soins de santé de base aux enfants et aux femmes.

Une commission d’enquête mandatée par l’Onu sur les crimes contre les droits de l’Homme en Syrie a accusé le régime de « crimes contre l’humanité » et la rébellion de « crimes de guerre ». Elle ne s’est toutefois pas prononcée sur l’usage d’armes chimiques, faute de preuves tangibles. Sur la base des éléments de preuve actuellement disponibles, cette commission a indiqué qu’il n’a pas été possible de parvenir à une conclusion quant aux agents chimiques utilisés, leur système vecteur ou les auteurs de ces actes, tout en précisant que les enquêtes se poursuivent.

La Résolution du Parlement européen

Les pays de l’Union européenne doivent être moins réticents à accueillir des réfugiés syriens et à leur garantir “un accès équitable aux procédures d’asile”, a demandé jeudi le Parlement européen. “L’UE et ses Etats membres devraient garantir une entrée en toute sécurité dans l’Union pour les réfugiés syriens ainsi qu’un accès équitable aux procédures d’asile”, ont déclaré les députés de la commission des Libertés civiles du Parlement dans un communiqué.

Le dossier sensible de l’accueil des réfugiés doit être examiné par les ministres européens de l’Intérieur lors d’une réunion lundi et mardi à Luxembourg. Le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) a demandé à l’UE d’en accueillir 12.000. A ce stade, “cette demande semble être couverte”, a indiqué jeudi Michele Cercone, le porte-parole de la commissaire aux Affaires intérieures, Cecilia Malmstrِm.

Les eurodéputés souhaitent que l’UE organise “une conférence humanitaire” afin d'”examiner concrètement si, quand et comment les Etats membres pourraient agir davantage pour renforcer leur réaction en matière de protection envers la Syrie”.

Les demandes d’asile de Syriens ont continué de s’accroître cette année, pour atteindre un total de 52.037 dans l’UE, en Suisse et en Norvège, depuis le début du conflit en 2011. L’Allemagne (14.842) et la Suède (14.083) ont reçu 59% des demandes introduites, selon les statistiques citées par les eurodéputés.

Lire la Résolution du Parlement européen sur “les mesures prises par l’Union et les États membres pour faire face à l’afflux de réfugiés engendré par le conflit en Syrie” (2013/2837(RSP)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s